Accueil >CULTURE

CULTURE

14 décembre 2013, par Mademoiselle M.

Sarah Kahn



A 29 ans, la directrice artistique du magazine des cinémas MK2 Trois Couleurs exerce aussi en freelance pour la mode, la musique et la presse. Voici son interview.

Sarah Kahn

A 29 ans, la directrice artistique du magazine des cinémas MK2 Trois Couleurs exerce aussi en freelance pour la mode, la musique et la presse. Voici son interview.

Comment avez-vous commencé dans le graphisme ?

Un peu par hasard, en ratant le concours des Arts-Déco, alors que j’étais en prépa à l’Esag Penninghen. J’y suis restée en filière design graphique, et suis devenue directrice artistique freelance de Trois Couleurs dès ma sortie. Je travaille aussi pour la créatrice de mode japonaise Tsumori Chisato, et fais du "consulting image" pour des marques, beaucoup de supports print et quelques identités graphiques. J’ai aussi réalisé plusieurs oeuvres pour la musique et des illustrations pour la presse.

Pourquoi cet attrait pour la presse ?

Elle me passionne, tant dans son format papier digital. A Trois Couleurs, où j’ai conçu une nouvelle formule en arrivant, j’esssaie de faire évoluer le magazine chaque année ; les couvertures aussi ont doucement glissé de la photo à l’illustration. Une grande famille de créatifs de tous pays est en train de se former autour de nous, et je suis fière d’apporter cette diversité visuelle à un magazine culturel, ce qui est malheureusement assez rare en France.

Comment votre métier évolue-t-il ?

Le graphiste de demain travaillera sur des supports plus nombreux qu’aujourd’hui, car la technologie évolue : il sera soit extrêmement pointu, soit multidisciplinaire. On aura des spécialistes de l’impression 3D, de l’interactivité, de l’ergonomie tactile. C’est déjà le cas avec les UX (pour "user experience") designers, qui sont des architectes de l’information et du design interactif. On assistera de plus en plus à des fusions entre ingénieurs, designers industriels, stylistes, chefs gastronomiques... Pour se former, une école est selon moi absolument nécessaire. Il faut aussi acquérir une culture visuelle, s’intéresser à l’actualité, aux sujets de prospective... Et savoir mettre son ego de côté sans se laisser embarquer par les effets de mode.

www.sarahkahn.fr

Article précédent : micropolis
Article suivant : L’escalade