Accueil >CULTURE

CULTURE

27 novembre 2013, par demolawan

Les coulisses de la grande distribution



Intro 1ère partie

Les coulisses de la grande distribution

Intro 1ère partie

" Nous sommes en 1949. Edouard Leclerc, un ancien séminariste, exerce le métier d’épicier ambulant. Son magasin ? Une vieille camionnette qui le conduit jusqu’à ses clients, sur les superbes petites routes de sa Bretagne natale.

 L’image du commerce d’après-guerre est liée au "marché noir", à la gestion plus ou moins organisée de la pénurie des approvisionneents, à de substantielles marges et à un certain paternalisme à l’égard des salariés. Pour le consommateur, le commerçant s’apparente le plus souvent à un voleur. Les étiquettes valsent sous la multiplication des intermédiaires. Dix à douze échelons s’intercalent entre le producteur et le consommateur, chacun prélevant au passage sa rénumération : ramasseur, expéditeur, groupeur, courtier, répartiteur, représentant, mandataire, grossiste, demi-grossiste, détaillant... Le prix payé au producteur pour un kilo de tomates a été multiplié par quatre dans le panier de la ménagère.

 Edouad Leclerc, en limitant le nombre des intermédiaires et en compromant leur rénumérations, veut redonner du pouvoir d’achat au consommateur.

 Il ouvre son premier magasin : une petite épicerie de 50 m², sur la commune de Landerneau, dans le Finistère. Les prix pratiqués y sont de 20 à 70% moins chers que chez ses concurrents. C’est la ruée...

 Le magasin est isolé. L’épicier à fait teinter les vitres pouir que les rares passants ne puissent reconnaître les visages des consommateurs qui viennent dans son magasin pour y "acheter pauvre". La suspicion s’installe. Des bruits courent : "Qui se cache derrière Leclerc, qui le manipule ?"

 Le "phénomène Leclerc" est largement relayé par la presse. Il devient d’ampleur nationale. Piere Desgruaupes se rend, en 1959, à Landerneau pour y interviexer Edouard Leclerc dans le cadre de sa célèbre émission "Cinq colones à la Une".

 Brest, Morlaix, Rennes accueillent à leur tour des Leclerc. Soixante magasins ouvrent en dix ans."

Article précédent : Les coulisses de la grande distribution
Article suivant : Téléthon 2013