Accueil >SCOLAIRE

SCOLAIRE

11 avril 2014, par Collectif Maison Familiale Rurale

MFR - Si j’étais



Les jeunes de la MFR développent leurs idée à partir du thème "Si j’étais...".

MFR - Si j’étais

Les jeunes de la MFR développent leurs idée à partir du thème "Si j’étais...".

Si j’étais une plante, je sèmerais la terreur.
Je m’installerais dans une maison,
je terroriserais les locataires.
Avec mes feuilles, j’emporterais tout sur mon passage .
J’arracherais la tapisserie, j’enfoncerais les plafonds.
J’atteindrais le grenier et j’irais semer la terreur à nouveau chez les voisins.

Si j’étais un chien à dix pattes , je courrais plus vite. Je pourrais chasser et attraper mes proies pour les manger. Je pourrais aider mon maître à aller chercher les vaches et lui attraper du gibier.
Les autres chiens me regarderaient comme si j’étais une bête particulière. Mais mon plus grand problème serait que je ne pourrais pas avoir de chiots.

Si j’étais un nain, ma maison serait toute petite. J’écouterais les conversations des gens. J’aurais une toute petite voiture rouge avec des ailes qui cracherait du feu.Je verrais le monde en grand, je passerais partout.Ma copine serait une toute petite sorcière. J’aurais des pouvoirs magiques, je jetterais des boules d’eau pour éteindre le feu.

Si j’étais un oiseau, ce serait bien pour espionner et faire peur aux enfants en agitant mes ailes.
Je pourrais picorer les gâteaux sur les bords des fenêtres mais si je grossissais trop les chasseurs viendraient me tuer pour me manger.

Si j’étais un fainéant rouge aux oreilles d’elfe, avec un cou d’autruche, et une corne de taureau, avec des cheveux vert pomme, un nez de sorcière, une barbe de père Noël , des jambes de girafe et une queue de lézard géant, je dormirais toute la journée. Je me réveillerais pour manger et jouer à la console.J’écouterais de la musique tout le temps. Mes voisins, de géants dinosaures, grands comme des baobabs, forts comme Hercule et terrifiants comme la mort me hurleraient dessus. Mais à force de les ignorer , ils finiraient par me manger avec ma maison....

Article précédent : Histoires en cascade
Article suivant : Mauriac - Detroit